A Luynes, un chapiteau géant pour les 20 ans des Bodin’s

La Nouvelle République


10 septembre 2013

La Nouvelle République

Les Bodin’s fêtent leurs 20 ans et lancent leur nouvelle tournée cette semaine à Luynes. Un chapiteau a été monté spécialement pour l’occasion.


Samedi matin, alors que les habitants de Luynes et des communes voisines étaient nombreux à venir sous le chapiteau du cirque Georget pour le forum des associations, une dizaine d’ouvriers s’affairaient au montage des gradins sous une autre coupole. Sous un autre chapiteau tellement grand que le bleu et blanc du cirque semblait tout petit.

Ce chapiteau géant, rouge et jaune, peut accueillir jusqu’à 1.500 personnes, mais pour l’anniversaire des Bodin’s fêté en public dès ce mardi soir [1], seuls 1.250 privilégiés seront présents. Et assisteront au spectacle « Les Bodin’s, retour au pays ».

« On n’est pas là pour faire du business mais pour fêter un bel anniversaire. Si on avait voulu, on aurait vendu 1.500 places pour chaque soirée mais nous avons privilégié l’accueil des spectateurs et tenions à ce qu’ils aient tous une bonne visibilité », souligne Claude Cyndecki, le gérant de Cheyenne Production, que tout le monde appelle Coco.

Il insiste aussi sur le « côté champêtre » et festif de cet anniversaire : « Un carrousel est installé à côté du chapiteau. Avant le spectacle, les gens pourront aussi manger sur place, acheter des barbes à papa. »
Et ils pourront profiter de « before » avec des invités de renom : David Salles mercredi, Les Frères Taloche jeudi, Jean-Marie Bigard vendredi, Tri Yann samedi et Les Z’Imbert & Moreau dimanche. Tous offriront, tant aux spectateurs qu’à l’équipe des Bodin’s, un showcase unique dans le chapiteau bleu et blanc du cirque Georget ; ceux qui ne pourront pas rentrer profiteront de la prestation retransmise sur écran géant.

Les spectateurs entreront ensuite sous le chapiteau jaune et rouge, où une grande scène a été montée. Vincent Dubois (Maria Bodin) et Jean-Christian Fraiscinet (Christian Bodin) ne seront pas dépaysés. Ils auront le décor et l’éclairage habituel du spectacle.