"C’est agréable de revenir sur nos terres"

La Nouvelle République


4 juillet 2012

La Nouvelle République

Après une tournée dans toute la France, les Bodin’s reviennent à Descartes, pour un mois de spectacles en plein air qui affichent complet.


Si la ferme sert de décor aux spectacles de Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet, ce n’est pas leur lieu de vie.

Les Bodin’s, c’est Maria, vieille dame autoritaire, et Christian, son fils, soumis aux directives de sa mère. Le duo s’est créé depuis 1994, mais il tourne désormais dans toute la France. Après huit spectacles, le succès est tel que le dernier-né est resté quatre mois d’affilée à l’affiche au Palais des glaces à Paris. Un succès qui n’effraie pas Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet, alias Maria et Christian.

Presque cent mille spectateurs pour votre dernier spectacle, " Retour au pays ", le Palais des glaces a affiché complet les quatre mois où vous y étiez, comment expliquez-vous ce succès ?

« Les gens ont besoin d’humour par les temps qui courent. Ça s’est fait petit à petit, depuis qu’on a créé le duo, on a fidélisé nos spectateurs et le bouche à oreille a fait le reste. Il y a eu aussi le buzz de notre sketch diffusé sur Internet : Bodin’s face de bouc pour les nuls. On a eu plus de 5 millions de vues. »

Vous êtes aussi passés par le cinéma…

« On n’y pensait pas au début, c’est un ami, Éric Le Roch, qui nous a dit qu’il fallait absolument qu’on fasse quelque chose avec nos personnages. Il nous a convaincus et on a tourné le premier film en six jours ! C’est une bonne expérience et ça nous change du théâtre. Notre but, c’est de faire découvrir l’univers de ces petites gens qui ont, malgré tout, gardé le goût des choses simples, et en faisant du cinéma, cela a été accessible à plus de personnes. »

Quelles sont les différences entre le spectacle que vous jouez ici pendant juillet et " Retour au pays " avec lequel vous tournez en ce moment ?

« " Retour au pays ", c’est du théâtre, on est dans une salle. Descartes, c’est notre ville d’origine, c’est très agréable de revenir y jouer. Le spectacle que l’on joue ici, " Grandeur nature ", on le présente depuis huit ans. Le décor est réaliste (il se passe dans une ferme que le duo comique loue, NDLR), on n’est pas à l’abri de la pluie. Il y a des animaux, des arrivées en voiture, c’est un mélange entre le cinéma et le théâtre. Des personnes viennent de toute la France pour le voir, car il n’y a qu’ici qu’on le joue. Les vingt mille places se sont vendues en moins d’un mois ! »

Quels sont vos projets par la suite ?

« " Retour au pays " va tourner jusqu’en 2014 un peu partout en France et dans d’autres pays francophones comme le Canada, la Suisse et la Belgique. On est beaucoup sollicité pour faire une suite à nos deux films, mais on ne veut rien précipiter. Ce serait une erreur d’écrire à la va-vite juste pour faire plaisir. On a encore de l’inspiration pour nos futurs spectacles et on prendra notre temps pour les mettre en place. »

Du 5 au 29 juillet, à la ferme des Souchons, à Descartes. Complet.

par Juliet Loury

Il y a une vie en dehors des Bodin’s

Quand le duo n’est pas sur scène à tourner dans toute la France, ses deux partenaires ont d’autres activités.

Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet ont tous les deux été sollicités pour des tournages n’ayant rien à voir avec leur duo comique. En effet, ils ont fait des apparitions dans la série Maupassant diffusée sur France Télévision.
Jean-Christian Fraiscinet est également aux commandes d’une école de théâtre avec sa compagne, Christèle Chappat (qui joue le rôle de Julie dans Grandeur nature) : la ferme-théâtre de Bellevue à Villentrois (36), et donne des cours de théâtre à Valençay.

« Ça fait du bien de faire autre chose que les Bodin’s », expliquent-ils.