C’est un truc de fou

La Nouvelle République


7 février 2016

La Nouvelle République

S’il est une salle qui aura toujours une saveur particulière pour les Bodin’s, c’est bien évidemment le Mach 36. D’une part parce que le duo y joue à domicile – Jean-Christian Fraiscinet est originaire de Valençay et Vincent Dubois d’Abilly, en Indre-et-Loire – et aussi parce que c’est là, sur cette scène déoloise que le spectacle Grandeur Nature tel qu’il est transposé actuellement dans les Zéniths de France, a été créé.


JPEG - 144.8 ko
La salle et la scène du Mach 36 ont été transformés en ferme, celle de Maria Bodin, avec ses animaux, son chien… il y avait même les odeurs.

© Cor. NR, Stéphane Delétang

" Des projets plein la tête "

« Oui, ça nous fait quelque chose, de jouer là. Si vous saviez le nombre de nuits que nous y avons passées, à caler nos scènes, s’imprégner du décor, bref, roder le truc, quoi… » Vincent Dubois savoure. Après plus de vingt-deux ans de carrière, il est toujours aussi étonné de voir le succès rencontré par les différents shows des Bodin’s, et par ce dernier spectacle en particulier. « On n’a jamais vu ça. On devait partir pour une saison de tournée, on va finalement en faire deux. Les places se vendent encore mieux que pour les autres spectacles, c’est vraiment impressionnant. Côté médias aussi, les choses bougent. Nous avons une super équipe de production, un super attaché de presse, et comme les médias se regardent entre eux, nos récents passages chez Patrick Sébastien ou dans l’émission 50 mn Inside, nous ont ouvert des portes… »

JPEG - 188.3 ko
Échanges toujours aussi savoureux entre Maria et son fils, Christian, au moment des repas.

© Cor. NR, Stéphane Delétang

Jeudi, c’est notamment face aux caméras du Grand Journal de Canal Plus que les Bodin’s ont dû raconter leur histoire, après être passés dans le 13 Heures de TF1. Mais que les fans se rassurent : tout cela n’a en rien changé leur façon de voir les choses. « Ah non ! Pas de grosse tête à la maison, ce n’est pas le genre… Au contraire, tout cela nous oblige à ne pas nous reposer sur nos lauriers ! Voilà pourquoi Jean-Christian et moi sommes actuellement en train de travailler sur la création d’un nouveau spectacle en duo. En fait, nous avons encore des projets plein la tête, comme un nouveau long métrage, un autre spectacle dans la dimension de ce Grandeur Nature en salle, ainsi que des formats courts pour la télévision puisque nous sommes très sollicités pour ça ! Après, les choses vont tellement vite et bien, en ce moment pour nous, qu’on ne sait pas ce qui peut encore nous arriver ! »

Ce qui est sûr, déjà, c’est que les Bodin’s seront bel et bien présents, au Mach 36, les 8, 9, 10 et 11 décembre 2016, avec Grandeur Nature, pour une série de dates en plus. Pour ces dernières, la billetterie ouvrira mercredi 10 février. Attention, il se murmure que tous les billets pourraient disparaître en quelques heures… Alors tenez-vous prêts !

à chaud

" Ils sont uniques, on les adore "

Les Bodin’s ont investi, jeudi, la scène du Mach 36 pour quatre représentations à guichets fermés, dont la dernière a lieu ce dimanche, à 15 h. Près de 15.000 personnes auront ainsi assisté au spectacle, dont Patrice, fan de la première heure. « Alors là, ils ont mis la barre très haut… Franchement, je connais leurs spectacles par cœur, j’ai tous les DVD, et malgré tout, je suis resté bouche bée devant ce qu’ils ont réussi à faire. Ils ont reconstitué dans une salle une ferme plus vraie que nature, avec les animaux, l’ambiance, et même les odeurs ! Il n’y a qu’eux pour faire ça, ils sont uniques ! Je ne sais pas si un tel show a déjà été monté en France, mais il sera difficile de faire mieux ! »
Pour faire mieux, il faudra aller sur les routes de France avec plus de dix semi-remorques transportant animaux et décors, sans oublier une double troupe de huit comédiens qui se partagent, aux côtés du duo, les 130 spectacles programmés d’ici à mars 2017.