Les Bodin’s en toute simplicité

La Nouvelle République


27 février 2015

La Nouvelle République

Sur le stand de la région Centre du Salon de l’agriculture, les Bodin’s sont venus saluer les chefs tourangeaux.


Col roulé noir sobre pour Vincent Dubois (Maria, la mère), chemise moutarde pour Jean-Christian Fraiscinet (Christian, le fils), le duo de comiques les Bodin’s débarquent pratiquement incognito sur le stand de la région Centre, ce jeudi midi.

Mais la plupart des fans qui attendent les artistes depuis plusieurs minutes les reconnaissent au premier coup d’œil. Enfin presque… « Elle n’est pas venue Maria ? », s’interroge un petit blondinet de quatre ans, pensant voir une paysanne avec son foulard sur la tête. Le garçon accompagné de ses trois grands frères et de ses parents a l’air bien déçu.

« C’est une famille qu’on connaît bien, confie Jean-Christian. Ils sont du Nord, ils viennent nous voir à chaque fois qu’on joue là-haut. » Les fans des Bodin’s ne sont pas hystériques mais d’une grande fidélité. Samedi, la famille ch’ti sera bien présente à l’Olympia.

C’est la deuxième fois que les Bodin’s joue dans cette salle mythique. « On reprend un spectacle qu’on joue depuis quatre ans « Retour au pays », donc on n’est pas stressé, mais c’est quand même impressionnant de jouer là-bas, assure Jean-Christian, c’est une vraie récompense. »

Avant la première, qui aura lieu vendredi, le duo a accepté de venir rencontrer ses fans la veille, sur le Salon de l’agriculture. Dans ce repaire d’agriculteurs et de ruraux, les Bodin’s sont de vraies célébrités.

" Ils sont très simples "

Les Tourangeaux de passage, mais aussi les jeunes Parisiens viennent réclamer des autographes aux comédiens. « Ils nous font vraiment rire, confie Huguette, et en plus ils sont adorables, ils sont très simples… »

La séance de dédicaces est l’occasion de se remémorer quelques souvenirs de spectacles. « Je me souviens quand Maria a fait un malaise, lors d’une représentation à la ferme… »

Même « Nono », qui a remporté pour la cinquième fois le prix du cri du cochon au Salon de l’agriculture, vient partager quelques instants avec Maria et Christian. C’est sûr, les Bodin’s font l’unanimité.