Les Bodin’s : la bonne humeur est dans l’pré

Ouest France


13 février 2014

Ouest France

Le duo comique est au Zénith de Caen (Calvados) pour encore deux dates, jeudi 13 et vendredi 14 février 2014.


Ce sont des champions du rire rural qui squattent le Zénith depuis mercredi. Ils sont encore là, jeudi et vendredi. Et la salle de 7 000 places affichera à nouveau complet, ou pas loin. Les Bodin’s, on les a vus à la première représentation. Et on a partagé deux grosses heures d’humour avec Maria, increvable paysanne aux formules décapantes, et Christian, son fils « con comme la lune, jamais d’éclipse », selon la propre définition de la matriarche vacharde. Placée en maison de retraite, elle va léguer sa ferme à son fiston tout en œuvrant avec malice pour retourner vivre à ses côtés.

" On met les morts sur des matelas neufs ?"

Une succession de sketches nous raconte ce rapprochement forcé, empruntant au théâtre de boulevard ou à Dany Boon, pour la façon de croquer un terroir imagé. Grivois, scatologiques ou burlesque, les échanges du duo abordent aussi bien les mésaventures conjugales de François Hollande que les rites funéraires : « Pas de cercueil capitonné pour moi ! prévient la mère. On laisse des pauvres crever sur l’trottoir et on met les morts sur des matelas neufs ? »

Fruits de mer odorants

Face aux fruits de mer que lui présente Christian, qui a transformé la ferme en auberge, l’ancêtre persifle : « Ça sent bien la mer. Mais plutôt la mère Michel après son footing ! » Quelques tableaux sont moins drôles. Mais la scène finale, dans les cuisines de l’auberge, est très enlevée, entre théâtre d’objets et dérision autour des pratiques des urbains à la campagne.

Ce Retour au pays emmènera les Bodin’s jusqu’à l’Olympia en février 2015, où quatre dates sont déjà prévues.