Les Bodin’s ont 20 ans, ça promet un joli cirque !

La Nouvelle République


15 juin 2013

La Nouvelle République

Depuis vingt ans, Maria Bodin mène son fils Christian à la baguette. Pour leur anniversaire, les Bodin’s font la fête cinq soirs en septembre. Sous chapiteau.


Qui aurait parié, il y a 20 ans, sur le succès phénoménal des Bodin’s ? Pas Vincent Dubois ni Jean-Christian Fraiscinet, les parents de Maria et Christian Bodin’s. « Vingt de carrière, on a du mal à y croire », résume d’ailleurs Vincent Dubois, la Maria Bodin à la scène.

« Maria Bodin a 87 ans depuis 20 ans », continue Vincent Dubois qui a fait naître cette mère acariâtre, autoritaire et drôle sans le faire exprès, du côté de la place Plumereau au beau milieu d’un tour de chant. La rencontre avec Jean-Christian signera le début d’un duo qui n’a fait que grimper dans l’estime des Français : des Tourangeaux et des Berrichons, d’abord. Puis une reconnaissance qui s’est étendue aux quatre coins de la France, de la Francophonie. A tel point que des fans-clubs naissent un peu partout. Notamment à Madagascar : « Un cinéma à Madagascar passe chaque semaine les DVD des Bodin’s ».

Des avant-spectacles avec des amis des Bodin’s

Les dates des Bodin’s affichent en permanence complet. Et c’est en Touraine que le duo a décidé de fêter son anniversaire. « On s’installe une semaine sous un grand chapiteau de 1.200 places à Luynes au Cirque Georget, explique les compères. En plus, on vient avec des copains parce qu’on veut vraiment que ce soit une grande fête. »

Chaque soir à 21 h et le dimanche en matinée à 16 h, les Bodin’s joueront « Retour au pays ». Avant leur entrée en scène, leurs amis s’approprieront un chapiteau plus petit à 19 h. Et pas n’importe quels amis. Jugez plutôt :

  • Mercredi 11 septembre : David Salles et Bruno Salomone.
  • Jeudi 12 septembre : les Frères Taloche.
  • Vendredi 13 septembre : Jean-Marie Bigard.
  • Samedi 14 septembre : Tri Yann
  • Dimanche 15 septembre à 14 h, les enfants pourront déguster les Z’imbert et Moreau.

« On veut ouvrir le site le plus possible, ajoute Hervé Georget : il y aura des jeux, un carrousel pour les enfants, un musée Bodin’s. » Ce sera peut-être l’occasion de voir la Maria sur un trapèze. Qui sait ? A 20 ans, on ose tout ! N’est ce pas, Maria.