Les Bodin’s sont de retour ... à guichets fermés

La Nouvelle République


5 mars 2012

La Nouvelle République

Un phénomène. Ce mercredi, Les Bodin’s sont de retour à la Pyramide. Avant trois nouvelles dates en octobre, toujours à guichets fermés.


Ils pourraient prendre la grosse tête. Ils ont décidé de savourer chaque moment et d’en faire profiter le public. Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet sont de retour à la Pyramide mercredi soir. Puis les 4, 5 et 6 octobre. Et c’est complet depuis belle lurette ! « J’ai encore six cents personnes sur liste d’attente. On ne peut plus rien faire. Au total, 5.200 personnes auront vu Les Bodin’s à Romorantin », explique Michel Roche, président du comité des fêtes. Rappelons en effet qu’en mars 2011, le duo était venu roder son spectacle à la Pyramide… et les places s’étaient vendues en deux heures.

« Tout ce qui se passe nous inspire une grande satisfaction. On avait un peu les pétoches avec ce nouveau spectacle », confie Vincent Dubois, joint au téléphone samedi après-midi sur une petite route d’Auvergne. Quatre mois à Paris, la tournée à travers la région Centre et ailleurs ainsi que le « buzz » via Internet ont réussi à les rassurer. « Les médias nous ont découverts », poursuit le comédien qui incarne l’increvable Maria.

En ces temps où la politique occupe tous les terrains, les histoires de Maria et de son empoté de fils plaisent plus que jamais semble-t-il. « Maria aussi fait de la politique. A sa manière. La politique, c’est s’occuper du peuple, Maria s’occupe de son peuple à elle, son fils », s’amuse le comédien qui sait déjà que quatre années de tournée sont prévues. Un véritable marathon.

Dommage collatéral

Les Bodin’s raflent tout sur leur passage. A Romorantin comme ailleurs. Au point de faire pâlir le reste de l’affiche humoristique proposée par la Ville et le comité des fêtes ! La preuve ? Olivier Lejeune n’a pas rempli la Pyramide et le spectacle de Régis Mailhot, prévu le 3 avril est purement et simplement annulé. Des spectacles plus politiques, certes mais qui montrent que Maria et son empoté de fils, ancrés sur le territoire régional, ont su, au fil des années, faire l’unanimité autour d’eux. Et comme les porte-monnaie ne sont pas extensibles…

Vanina Le Gall