On suit la vie de notre territoire

La Nouvelle République


19 janvier 2014

La Nouvelle République

Bien que sur scène et en tournée, actuellement au Mach 36, Les Bodin’s ont accepté de décrypter l’actualité de la semaine.

Jean-Christian Fraiscinet (Christian Bodin) et Vincent Dubois (La Maria) achèvent aujourd’hui un périple de trois dates au Mach 36 de Déols. Ils reviennent sur l’actualité qui, dans La Nouvelle République, a retenu leur attention.


Lundi.

Jean-Christian Fraiscinet : « Ah, la Une sur Valérie Trierweiler… Bien sûr que cela a inspiré quelques répliques de notre spectacle ! Mon personnage l’appelle d’ailleurs Valérie les tripes à l’air-viller… »

Vincent Dubois : « La Maria dit à ce sujet que Valérie n’a rien à faire à l’hôpital, car cocue, ce n’est pas une maladie ! Elle rajoute, aussi, que si on devait hospitaliser tous les cocus, on allait vite manquer de brancards ! Plus sérieusement, tout ce déballage constitue pour nous une dérive médiatique dont nous ne souffrons heureusement pas. Nous avons, Les Bodin’s, les avantages de la vie de star sans les inconvénients ! »

J-C.F : « J’ai lu avec intérêt, également, le texte sur la menace qui plane sur le Festival des luthiers. J’espère qu’il restera à l’affiche, car il est important pour la musique traditionnelle. J’y ai d’ailleurs d’excellents souvenirs de concerts ! »

Mardi.

V.D : « Les petits commerces qui sont à la peine ? C’est dommage, vraiment, car ils contribuent à maintenir des liens entre les gens. A tout vouloir regrouper dans des grandes zones commerciales, on s’éloigne les uns des autres ».

J-C.F : « Et puis ces petits commerces de proximité aident aussi à ce que les personnes âgées puissent rester chez elle le plus longtemps possible. Sans cela, elles perdent une partie de leur autonomie… »

Mercredi.

V.D. « La conférence de presse de François Hollande ? On ne peut pas la commenter car nous avons pour principe de faire au-delà des clivages politiques, notamment pour nos personnages. On envoie des piques à tout le monde, sans distinction. Nous sommes des comiques, et je pars du principe que quand des politiques essaient de faire du comique, c’est rarement une réussite… et ça marche aussi dans l’autre sens ! Maria dit, néanmoins, que François Hollande nous demande de nous serrer la ceinture, alors que lui fait tomber les bretelles… »

Jeudi.

J-C.F : « J’ai lu l’article sur l’éventuelle réforme des régions, puis des départements. On va vraiment vers la perte des identités régionales, ce qui est incohérent. On ne peut pas tout mélanger, comme ça. On ne gouverne pas à Lille comme on peut gouverner à Marseille. On le voit aussi à l’échelle de l’Europe… »

V.D. : « Concernant l’achat, par la Fédération française de tir, d’une partie de La Martinerie, vous pouvez écrire que la Maria est prête à donner des cours de tirs sur cibles vivantes, à condition qu’elle puisse garder les lapins qu’elle tuera (rires)… »

Vendredi.

J-C.F et V.D « Nous sommes d’accord pour dire que donner plus de moyens à l’Éducation nationale, c’est bien, mais que tout doit d’abord se faire au niveau des familles, pour régler les problèmes de comportement. Aux parents de veiller à ce que leurs enfants regardent sur Internet ou à la télé. On y voit tellement de choses qu’ils peuvent mal interpréter ou comprendre ! »

Samedi.

« Les municipales ? Bien sûr qu’on s’y intéresse ! On suit de près la vie de notre territoire, même en tournée, et ce grâce à l’application Internet de La Nouvelle République ! Mais pas question pour nous de nous investir, car cela demande trop de temps, et nous n’aimons pas faire les choses à moitié. Pour l’anecdote, sachez cependant que nos pères respectifs ont été tous les deux conseillers municipaux ! »